Posthectomie De L’enfant (Circoncision) – Dr Amine Sinacer

Dec 23, 20190 comments

Posthectomie De L’enfant (Circoncision):

L’intervention qui est proposée à votre garçon (posthectomie) consiste à enlever partiellement ou totalement le prépuce pour des raisons médicales. Cette intervention est plus connue sous le terme de circoncision.

Pourquoi cette intervention?

Le prépuce est un repli de peau qui recouvre et protège le gland.

Son ablation partielle ou totale peut être indiquée en cas de phimosis, parfois découvert à l’occasion d’un paraphimosis et lorsque sa réduction manuelle n’est pas possible.

Le phimosis est un rétrécissement de l’orifice préputial qui empêche la rétraction complète et facile du prépuce en arrière du gland. Il est congénital ou cicatriciel (secondaire à des tentatives de rétraction forcée d’un prépuce

adhérent).

L’absence de traitement expose au risque de difficultés urinaires, d’infection et d’inflammation du prépuce, du gland et du méat uréthral, de paraphimosis.

Chez le nourrisson le prépuce est souvent adhérent, la peau du prépuce est longue avec un orifice parfois étroit. Ce pseudo phimosis n’est pas être traité ni opéré avant l’âge de un an, sauf complication.

Le paraphimosis, rare chez l’enfant, est un étranglement du gland par l’anneau préputial rétracté en arrière de celui-ci, avec impossibilité de recalotter. C’est une urgence chirurgicale : réduction manuelle sous anesthésie ou

débridement cutané par incision longitudinale superficielle précédant la posthectomie.

Existe-t-il d’autres possibilités?

Certains phimosis congénitaux peu serrés peuvent bénéficier d’un traitement médical par application de pommade à base de corticoïdes.

Une plastie d’élargissement par incision simple, sans ablation du prépuce, peut être proposée dans certains cas.

– Préparation à l’intervention

L’intervention se déroule sous anesthésie générale, rarement loco-régionale ou locale.

Comme pour toute intervention chirurgicale, une consultation d’anesthésie préopératoire est nécessaire quelques jours avant l’opération.

– Technique opératoire

L’intervention consiste en une ablation du prépuce, ce qui laisse découvert le gland, plus ou moins complètement. Des points de suture résorbables sont mis en place. Le plus souvent le frein du prépuce est sectionné et suturé pendant l’intervention.

– Suite habituelles

L’intervention est réalisée dans le cadre d’une hospitalisation en chirurgie ambulatoire.

La douleur au niveau de la zone opérée est habituellement minime et temporaire et est calmée par des antalgiques. Il peut persister une gêne du gland pendant plusieurs jours, désormais continuellement à découvert.

La cicatrisation nécessite 2 à 4 semaines :

  • Des soins locaux sont prescrits pendant quelques jours.
  • Les fils de suture tombent spontanément en principe dans un délai moyen de 2 à 3 semaines.
  • Le chirurgien précise combien de temps éviter les bains et la date autorisée pour la reprise des activités.

0 Comments

Submit a Comment

Your email address will not be published.